Le casse-tête presque-zéro de Noël

…ou comment j’essaye de concilier mes engagements et le plaisir de mes 3 p’tits loups !

Alors voilà, pour moi les fêtes de Noel ça a toujours ressemblé à ça : réunions familiales avec les parents, mes frères et sœurs, mes cousins, les oncles et tantes, l’orgie de bons petits plats jusqu’à 17h au moins et une pièce remplie à ras bord de cadeaux, surtout à destination des enfants qui déballaient une vingtaine de cadeaux à la mode, en général made in China, colorés, en plastique, sonores et cassés le 20 janvier…

Et puis, on a commencé à se dire que c’était trop !

Avec mon frère et ma sœur, et nos 10 enfants à nous 3, on a convenu de se limiter ! Ce sont les parrains/marraines (on a fait un maillage savant entre nous) qui offrent un cadeau à leur filleul(e).

Mes parents ont toujours pris le pli de faire un virement sur le livret A des enfants avec un petit livre sous le sapin pour marquer le coup (et les livres je valide s’ils sont pas achetés sur Amazon :p).

L’année dernière j’ai donc commencé à demander aux parrains et marraines de faire des cadeaux non matériels et ça a super bien marché :

  • Cours de ski pour les deux plus grands de 3 et 5 ans (bon avec le réchauffement climatique, pas sure qu’ils s’en servent encore dans 15 ans…)
  • Entrées à la piscine pour les sessions Bébé Nageur pour le plus petit de 16 mois

Néanmoins, j’avais quand même envie que mes enfants puissent déballer des cadeaux le jour J. Donc l’année dernière j’ai profité des bons d’achat que j’avais eu au bureau pour acheter des voitures en plastoc Pyjamasques et autre chien Vtech qui parle (et qui saoule surtout !!) …

Cette année, j’ai donc décidé d’aller plus loin et d’acheter uniquement des cadeaux d’occasion pour les enfants.

Du coup, ça a donné lieu à un petit débat à la maison : « Faut-il qu’ils continuent à croire au père Noel ? »

Car qui dit Père Noel dit « liste de jouets non maitrisée » voire « liste largement influencée par ce que les copains/copines ont à l’école » (au moins on n’a pas l’influence des pubs télé car s’ils regardent un dessin animé c’est uniquement sur Netflix youhou).

Finalement, on a décidé de ne pas lâcher l’histoire du Père Noel (c’est quand même tellement pratique en terme de chantage pour qu’ils soient sages tout le mois de décembre :p) mais je leur ai fait croire que Vinted (plateforme de fringues mais aussi jouets de seconde main pour ceux qui ne connaissent pas), c’était le catalogue de jouets du Père Noel et qu’on allait faire la liste au Père Noel en mettant des cœurs sur les jouets qu’ils voulaient (et hop ajout en favori et derrière commande directe pour livraison point relais la semaine d’après).

Alors là le truc, c’est que j’étais tellllleeeeement contente de mon stratagème et que les prix sont telllleeement pas chers, que je n’ai pas trop limité le nombre de jouets qu’ils ont choisi et qu’on a fini avec 5 jouets par tête… OUPS !

Après il faut gérer sur la logistique point relais-planquage-emmenage chez les grands parents (surtout quand tu reçois l’avion de Barbie à la place du cottage des Petits Malins parce que le vendeur s’est planté – tu as bien quelques minutes ou t’hésites à réinstaller l’app Amazon !).

Mais au final je pense que les enfants seront ravis, je suis très fière de moi et je me dis aussi que mes enfants le seront plus tard quand ils comprendront que le vieux barbu n’existe pas mais que leurs parents se sont démenés pour limiter l’empreinte carbone de leur fête de Noel.

Parce que j’espère qu’avec cela, Noel 2050 sera encore respirable pour eux…

N’hésitez pas à laisser dans les commentaires tous vos bonnes idées cadeaux zéro déchets pour les enfants et vos bons plans emballages (parce que je sais pas encore comment on va emballer tout ça de manière ZD !)

2 commentaires sur “Le casse-tête presque-zéro de Noël

  1. Bonjour ! Merci pour cet article ! Chez nous c’est pareil, on essaie d’acheter un max d’occasion pour Noël, ou de fabriquer des cadeaux maison (même si en décembre, le temps manque un peu, j’avoue)
    Pour envelopper les cadeaux, je suis passée l’an dernier aux furoshiki : j’emballe les cadeaux dans des tissus. Les bandanas, par exemple, c’est super pratique. Tu as plein de tutoriels pour les formes plus compliquées. Et quand les tissus sont trop grands, je prends des journaux que je scotche, quitte à les faire décorer avant par ma grande (peinture, pochoirs, tampons…). Bon emballage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *